Fecce fini & altri scarti



Fecce fini & altri scarti est un projet performatif créé dans le contexte du duoTeoria&Preda duquel je suis cofondatrice avec Jacopo Marco Zanessi.



3 illustrations sur papier recyclé 160g 29,7x42cm
Techniques mixtes: encres, aquarelle et fusains


À l’origine Fecce fini & altri scarti est une performance sous forme d'exposition et de dégustation de vin.
Ce projet est basé sur l'opposition entre fantasmagorie et la réalité. À travers deux rituels communs que sont l'exposition d'œuvres et la dégustation de vin, le public est invité à faire l'expérience physique et esthétique d'un produit qui a perdu sa destination matérielle première.

En 2019, dans le cadre d’une commande artistique à fin commerciale et publicitaire, Teoria&Preda a participé à la création d'étiquettes pour Yeasteria, une petite production de vin naturel de la région Vénéto en Italie. Dans ce contexte spécifique, la perception qui prévaut est toujours celle du client, qui écarte ce qui ne lui correspond pas. Un certain nombre de nos propositions ont donc été naturellement rejetées. Elles sont devenues des propositions inutiles, elles étaient promises au rebut. Teoria&Preda a choisi de les illustrer quand même, avec une liberté critique totale.

Si ces dessins n'ont pas de but publicitaire ils ne sont plus des étiquettes mais de seules œuvres d'art : imaginé à rebours, le projet "Fecce fini & altri scarti" illustre des étiquettes de vins qui n'existent pas ... sur de véritables bouteilles de vin.



Doublant l'oscillation entre réalité tangible et fantasmagorie, les véritables bouteilles de vin sur lesquelles Teoria&Preda crée les œuvres évoluent également dans des limbes. Le vin qu'elles contiennent, choisi avec la complicité du vigneron de Yeasteria, provient d'un lot dont la mise en marché est interdite. Il s'agit d'un assemblage de Pinot Noir - Barbera - Cabernet Franc - Merlot - Trebbiano. Ce vin, étant produit de manière expérimentale avec plusieurs vignerons, n’est mentionné sur aucun registre qui attesterait de la transformation des différents cépages. Par conséquent, même si il existe de fait, il n'est pas matériellement vendable. Dans une société faite de normes et de classifications, ce vin n'existe pas.

Le rebut n'est pas seulement quelque chose de mauvais ou de peu de valeur, c'est une déviation soudaine : deux entités auraient dû se rencontrer et elles se sont manquées. La distance qui les sépare est l'espace dans lequel se meut Fecce fini & altri scarti: les vins n'existent pas mais ils existent, les étiquettes sont vraies mais fausses, les idées qui sont rejetées prennent vie dans un court-circuit artistique, un hic et nunc qui part des prémisses de l'irréalité, de la non réalisation et fait irruption dans la réalité sensible.

Fecce fini & altri scarti réalise un acte performatif à travers le double rituel de l'exposition et de la dégustation qui réaligne, grâce à la présence et aux gestes du public, le rebut dans une nouvelle perspective de sens.


Tous droits réservés à Clémence Gachot-Coniglio