poésie
·
photographie
·
dessins
·
sculpture
·
édition indépendante

︎︎

Je crois profondément que notre intimité doit exister dans la sphère publique afin qu’une légitimité soit reconnue à nos identités subjectives.
L’intime est politique, comme dit le slogan.
Mes images, mes poèmes, mes dessins ou mes installations sont autant de manières de m’occuper de mon linge en public, de dévoiler cette intimité et de la faire devenir collective dans « une détermination de ne rien tenir à l’écart ».

L’expression du « je » et les technologies de subjectivité sont mon champ de recherche, je m’intéresse à tout ce qui me permet de tresser ma narration personnelle, à tout ce qui me permet de lutter pour le changement en moi et vers le monde, avec les autres, de traverser mes traumatismes et de me sentir puissant.e.
Ma pratique artistique est une psychomagie, une incantation pour mon corps autant qu’un rituel pour mon mental, une sorte d’alchimie entre la cure analytique et le sortilège pour qu'advienne la guérison.
Mes œuvres sont une confrontation entre revendication et mélancolie face au vivant, face à nos constellations de vécus, face à nos géographies particulières. Je voudrais en les regardant, qu’on sente que l'on n'est pas seul‧es, que nos existences sont importantes. Je cherche une déviation du temps pour simplement être-là au monde.

J’ai co-créé feu la revue Grenades

J’ai co-fondé le duo artistique Teoria&Preda

© Clémence Gachot-Coniglio.  Tous droits réservés