poésie
·
photographie
·
dessin
·
sculpture
·
édition indépendante

︎︎︎




Psychanalyse, ésotérisme, sociologie, féminismes, pratiques occultes, documentaire, autoportraits… Mes œuvres peuvent toutes s’apparenter à des fragments de journaux intimes, une recherche continue pour saisir la chanson profonde du “je”, sa radicalité, sa violence.

Je crois profondément que notre intimité doit exister dans la sphère publique afin qu’une légitimité soit reconnue à nos identités subjectives. L’intime est politique, comme dit le slogan. Mes images, mes poèmes, mes dessins ou mes installations sont autant de manières de m’occuper de mon linge en public, de dévoiler cette intimité et de la faire devenir collective dans « une détermination de ne rien tenir à l’écart »[1].

L’expression du « je » et les technologies de subjectivité sont mon champ de recherche, je m’intéresse à tout ce qui me permet de tresser ma narration personnelle, à tout ce qui me permet de lutter pour le changement en moi et vers le monde, avec les autres, de traverser mes traumatismes et de me sentir puissant.e.

Ma pratique artistique est une psychomagie[2], une incantation pour mon corps autant qu’un rituel pour mon mental, une sorte d’alchimie entre la cure analytique et le sortilège pour qu'advienne la guérison.

Je souhaite que regarder mes œuvres soit une confrontation entre revendication et mélancolie face au vivant, à nos constellations de vécus, à nos géographies intimes. Qu'on sente que l'on n'est pas seul.es, que nos existences sont légitimes. Une déviation du temps pour être-là au monde et non y survivre.


Je photographie à travers des optiques 50mm & 35mm ce que je sens mais ne peux nommer, ce qui me semble simplement “plus”, ce qui existe en puissance. 
Mes photographies parlent des êtres vivants, des constellations de vécus et des géographies intimes.

J’écris de la poésie sur des machines à écrire Underwood, sur des carnets Moleskine non lignés, à l’intérieur des livres, dans de vieux cahiers d’écolier.e.s, sur mon ordinateur ou dans mes notes d’Iphone.

J’ai co-créé la revue Grenades

J’ai co-fondé le collectif Teoria&Preda





[1] "LE PERSONNEL EST POLITIQUE" FÉMINISME ET FOR INTÉRIEUR par Françoise PICQ Maître de Conférences à l'Université de Paris 9, Centre Universitaire de Recherches Administratives et Politiques de Picardie. 

[2] Voir toute la littérature consacrée à ce terme inventé par Alexandro Jodorowsky.


© Clémence Gachot-Coniglio.  All rights reserved